Étude de cas sur le dropshipping par Pierre-Antoine Levesque

Étude de cas sur le dropshipping : Débuter dans le ecommerce sans prendre le moindre risque

Le principe du dropshipping est simple : vous vendez sur votre site web des produits que vous n’avez pas en stock et lorsqu’un visiteur passe une commande, vous achetez ce même produit à moindre coût auprès de votre fournisseur en dropshipping en lui donnant l’adresse de votre client afin qu’il s’occupe de l’expédition.

Cette façon de faire permet d’éliminer pratiquement tous les risques associés au commerce en ligne et permet de se lancer en affaire avec un budget ridiculement petit comme vous le verrez plus bas avec l’étude de cas de Cufflinks Palace, un site que j’ai lancé en 2013.

Si vous songez sérieusement à tenter l’expérience du drop shipping et vous sentez inspiré par cette étude de cas, je vous invite alors à jeter un oeil à mon ebook sur le sujet. Les trucs et conseils que j’y dévoile vous permettront de débuter rapidement en évitant les pièges les plus communs.


Vous pouvez augmenter massivement le trafic de Google sur votre site.

Rédaction d’articles de blog qui génèrent du trafic sur Google
Backlinks français sur des magazines et blogs de qualité


Les avantages d’un tel modèle d’affaire sont considérables :

  • Aucun investissement majeur nécessaire
  • Aucun inventaire à gérer, donc pas de marchandise à entreposer
  • Aucune expédition de colis à gérer
  • Possibilité d’avoir des tonnes de produits différents à vendre

Mais il y a aussi quelques inconvénients :

  • Responsabilité envers le client sans être en control de toute la chaîne
  • Dépendance accru envers vos fournisseurs

Bien que ces inconvénients puissent être un peu dérangeant, je trouve personnellement que les avantages les surpassent de beaucoup pour une raison toute simple : le drop shipping vous permet de vous lancer dans le commerce sans aucun  risque financier significatif et il vous libère de toutes les tâches qui demandent beaucoup de temps, tels que la gestion de l’inventaire et l’expédition des colis. Autrement dit, le commerce en ligne devient quelque chose d’accessible à tous!

Le concept est bien intéressant, mais est-ce que ça fonctionne réellement?

L’exemple de Cufflinks Palace

Cufflinks Palace est un site de commerce électronique sur lequel on retrouve des boutons de manchette. J’ai lancé ce site à l’automne 2013 en relativement peu de temps et avec seulement 135 $ grâce à la méthode du drop shipping. À son lancement le site offrait déjà environ 200 produits différents.

exemple de site de dropshipping

Les premières ventes sont arrivées peu de temps après vers la fin du mois de décembre 2013. Jusqu’à ce jour le site a rapporté 12 393$ en environ 12 mois, soit plus ou moins 1 000$/mois en moyenne.

Voici une impression d’écran prise dans la section administration du site où on y voit entre autre le total des ventes depuis le lancement du site :

Vente en dropshipping pour 2014

À ce stade-ci, vous vous dites peut-être que les ventes ne veulent rien dire et que ce qui compte réellement c’est le profit réalisé? Vous vous dites peut-être également que là où il n’y a pas de risque financier il n’y a pas de profit non plus? Eh bien, procédons à une petite analyse…

Le prix moyen d’une paire de bouton de manchette sur Cufflinks Palace est d’environ 35$, en fait les prix varient de 29.99$ à 51.99$ selon les différents modèles.

Je ne vais pas vous dévoiler mon fournisseur de dropshipping ici (je le fais dans mon ebook par contre 🙂 ), mais pour vous démontrer à quel point les marges de profit peuvent être intéressantes dans le commerce électronique, et ce même en mode drop shipping, je vais vous montrer un autre endroit bien connu où plusieurs de ces mêmes boutons de manchette peuvent être achetés pour moins de 3$, et à ce prix la livraison est même incluse.

Cette place c’est eBay. Regardez par vous-même ici, ici et ici.

Le montant des ventes est donc pratiquement du profit pur étant donné le coût ridiculement bas des produits.

Pour Cufflinks Palace, j’ai choisi de ne pas utiliser eBay car je devrais faire affaire avec plusieurs vendeurs/fournisseurs différents pour pouvoir offrir un éventail aussi grand de boutons de manchette et cela peut devenir problématique lorsqu’un client achète plusieurs produits qui proviennent de différents fournisseurs dans une même commande.

 

Si vous êtes comme moi, vous vous demandez probablement pourquoi quelqu’un paierait 35 $ pour une paire de bouton de manchette sur cufflinkspalace.com, alors qu’il peut l’avoir pour seulement 3 $ sur eBay?

Bien que je n’ai toujours pas trouvé une réponse complète à cette question, je pense qu’il y a 2 raisons principales :

  1. Les gens ne prennent pas le temps de magasiner. Beaucoup d’acheteurs se contentent de trouver un produit qui leur convient à un prix qui leur semble raisonnable sans faire davantage de recherches. Ils n’ont simplement pas envie de chercher plus longtemps dans l’espoir d’économiser quelques dollars.
  2. La perception des acheteurs. Le produit à 35 $ vous semble probablement être de meilleure qualité que celui à 3 $, ainsi donc plusieurs acheteurs optent pour la qualité. Je pense que la perception des acheteurs est aussi influencée par le fait que cufflinkspalace.com est un site web spécialisé dans un domaine très pointu, soit celui des boutons de manchette. Après tout, si un magasin est spécialisé dans un seul type de produits, c’est qu’ils doivent bien s’y connaître et avoir de bons produits, non?

Lancer un site web de commerce électronique exige certainement quelques efforts le premier mois pour le mettre en place, mais une fois que le site est opérationnel et que les premiers acheteurs arrivent, la charge de travail est tellement minime qu’on se sent presque mal de faire du profit en travaillant si peu. Heureusement on s’y habitue!

En temps normal, le travail se limite à transmettre les commandes au fournisseur, à envoyer des courriels de confirmation d’expédition et à répondre aux rares questions des clients.

En moyenne, je n’ai besoin que de 15 à 20 minutes par jour pour effectuer ces tâches.

Cufflinks Palace a maintenant plus de 1 200 modèles de bouton de manchette à vendre sur son site. Évidemment, il me serait impossible de conserver un tel inventaire de produit chez moi, mais le drop shipping rend tout cela possible.

En fait, de tous ces produits, je n’en ai que 5 chez moi et c’était uniquement dans le but de m’assurer de la qualité des produits du fournisseur avant de lancer le site. Les voici :

produits-testes (2)

D’où proviennent les visiteurs de Cufflinks Palace?

La majorité des visiteurs de cufflinkspalace.com arrivent en provenance des 3 grands moteurs de recherche (Google, Bing et Yahoo) grâce à des techniques d’optimisation SEO de base appliquées à toutes les pages du site.

Au lieu de m’attaquer à quelques mots clés très compétitifs avec des volumes de recherche élevé tel que « cufflinks » ou « cufflinks for men » j’ai choisi de m’attaquer à des milliers de mots clés à faible compétition qui ont de très petit volume de recherche dans les moteurs de recherche, mais pour lesquels le site avait de forte chance de sortir sur la première page sans trop d’effort.

Par exemple, en ciblant des mots clés tel que :

  • Superhero cufflinks
  • Bear foot cufflinks
  • Novelty cufflinks
  • Spiderman cufflinks
  • Harley Davidson cufflinks
  • The punisher cufflinks

le site sort sur la première page de Google tel que vous pouvez le voir ci-dessous et en combinant le trafic en provenance de ces milliers de mots clés j’obtiens suffisamment de visites pour que le site génère un revenu mensuel intéressant.

recherche google bear foot cufflinks recherche google harley davidson cufflinks
recherche google spiderman cufflinks recherche google superhero cufflinks
recherche google novelty cufflinks recherche google the punisher cufflinks

Cliquez sur les images pour agrandir

Évidemment le SEO n’est qu’une seule des nombreuses manières de promouvoir votre site et dans ce cas-ci je n’ai aucun doute que c’était la bonne approche. Chaque site de commerce électronique est différent et nécessite une approche personnalisée.

Comment créer un site e-commerce pour faire du dropshipping ?

Créer un site web peut sembler hors de vos compétences si vous n’en avez jamais fait, d’autant plus qu’un site de commerce électronique nécessite la gestion de transactions sécurisées en ligne et l’envoi de courriels automatisés pour confirmer la réception des commandes.

Par le passé, il était essentiel de savoir programmer pour créer un site web, mais de nos jours c’est beaucoup plus simple. En fait, nous n’avons plus vraiment besoin de créer des sites web, nous ne faisons qu’acheter un nom de domaine et installer un CMS (Content Management System) dessus en quelques clics sur votre hébergeur web.

Ensuite il ne vous reste qu’à sélectionner les options que vous voulez dans la section administration de votre site pour le personnaliser à votre goût.

ATTENTION: Accédez immédiatement à ma liste des 9 meilleurs sites pour trouver un dropshipper.

Dans le cas de Cufflinks Palace, le CMS utilisé est Magento (gratuit) et le site a été personnalisé avec un thème que j’ai acheté pour 50$.

Ensuite, j’ai eu besoin d’un logo que j’ai choisi de faire développer par un freelancer sur odesk.com pour 5$.

Certaines des images de bouton de manchette ont nécessité de petites retouches Photoshop afin d’en améliorer la qualité, ce qui a coûté 80$, sur odesk.com également.

On parle donc d’un total de 135$ pour la création du site.

Le drop shipping est présent partout

Il n’est pas rare que les gens soient sceptiques face à une telle façon de faire du commerce en ligne et certains vont même jusqu’à en questionner la légalité lorsqu’ils en entendent parler pour la première fois, mais profitons-en pour mettre les choses en perspective.

Oui, il est légal de vendre un produit que vous n’avez pas entre les mains et c’est d’ailleurs une pratique courante sur le web, beaucoup plus que vous ne pouvez l’imaginez en fait.

La raison pour laquelle vous n’êtes pas au courant est que le processus du drop shipping est complètement invisible pour le client grâce à des ententes entre les commerçants et les fournisseurs.

Il suffit généralement que l’étiquette du fournisseur ne soit pas sur le colis et le client ne saura jamais que le vendeur n’avait pas le produit en sa possession au moment de la vente.

Ce genre de pratique ne se retrouve pas que sur le web. Peut-être avez-vous déjà acheté des meubles dans un magasin d’ameublement local près de chez vous pour ne le recevoir que 2, 3 ou même 4 mois plus tard? Avez-vous cru qu’ils étaient simplement débordés par trop de livraison pour vous les livrer plus tôt?

La plupart du temps la réalité est qu’ils importent le meuble que vous venez d’acheter en provenance d’Asie, et ce, uniquement après que vous l’ayez acheté, donc après que vous ayez payé un premier acompte de 30% par exemple.

Acompte qui correspond probablement au coût du produit pour eux, ce qui élimine donc tout le risque financier. Il est même possible que le produit que vous venez d’acheter ne soit même pas encore manufacturé, d’où les délais si long.

La principale différence dans le cas du dropshipping est que le commerçant ne voit pas le produit avant la livraison et ne peut donc pas contrôler la qualité du produit autant qu’il le voudrait.

C’est pourquoi il est très important de tester les produits d’un fournisseur avant de faire du business sur internet avec ceux-ci.

Vous songez à tenter l’expérience?

Pour ceux qui voudraient en apprendre davantage sur le sujet, je vous invite à jeter un oeil à ma formation sur le drop shipping. Je vous explique en détail tout ce que j’ai découvert par moi même à la dure durant mes 3 années dernières d’expérience en commerce électronique et drop shipping.

Bref, un excellent raccourci très abordable à mon humble avis.

À votre tour!

Avez-vous déjà essayé le drop shipping? Partagez votre expérience avec moi dans les commentaires ci-dessous. Quels résultats avez vous eu?

Si le commerce en ligne est tout nouveau pour vous, que vous manque-t-il pour débuter?

signature pierre-antoine levesque

Partager

Depuis 2015, j’aide des entreprises québécoises, françaises et suisses de toutes tailles à développer leur présence en ligne et à atteindre leurs objectifs marketing sur le web.

33 commentaires
  • Amelie
    07/11/2016 à 12:20

    Bonjour! J’aimerais savoir s’il est possible de faire un e-commerce avec des fournisseurs artisans, ou des PME (exemple; produits naturels locaux et écologiques) merci!

  • thomas
    27/10/2016 à 15:01

    Bonjour,

    Merci pour cet article très complet, j’ai pour ma part opté pour simplement utiliser AliExpress. Le fait de ne pas utiliser des dropshippers francais n’est en soi pas un vrai problème. Un site comme aliexpress ou meme Ebay (a condition de trouver des fournisseurs sérieux) permet d’avoir « un vrai catalogue de produits »
    J’ai essayé les fournisseurs français en début de « parcours » et au niveau « créativité » on est très vite limité ….

    Thomas,

  • charles
    13/08/2016 à 07:48

    bon article mais me vient une question. comment se passe la livraison chez le client final en dropshipping? le fournisseur-fabriquant, qui va aussi se charger de la livraison, sera certainement chinois donc la livraison chez le client va prendre au moins 2 semaine à moins que le client soit ok pour payer une livraison chrono beaucoup plus cher..?

  • Sam
    04/08/2016 à 16:43

    Tres bon article, merci de partager. Je vais m’intéresser au ebook ! Petite question concernant le site en ligne, entant que particulier, faut-il s’enregistrer comme compagnie au Quebec?

  • Lionel
    19/04/2016 à 02:43

    Bonjour Pierre-Antoine,

    Je viens de lire votre eBook, très intéressant.
    Cependant vous n’abordez pas à l’une de mes interrogations : Le fabricant envoie-t-il le paquet en votre nom ? Son adresse chinoise est-elle mentionnée sur le paquet ? Si oui, cela est plutôt dérangeant.

    Cordialement,

  • Eric COLONVAL
    14/03/2016 à 11:07

    Bonjour Pierre-Antoine,

    Merci pour ton E-Book qui est très bien rédigé et qui permet très bien de mettre le pied à l’étrier.
    Seul une étape suscite un questionnement à savoir lorsque tu préconise ta meilleur méthode, selon toi, pour le choix d’un fournisseur : « Méthode #3 – Utiliser la compétition « , nous sommes bien d’accord qu’il ne s’agit plus de Dropshipper mais d’un grossiste qui ne s’occupe pas de la livraison vers tes clients finaux pour le cas par exemple de ton site sur les Cuffslinks ?

    Très cordialement.
    Eric.

  • Sébastien - Joptimisemonsite
    18/02/2016 à 17:07

    Merci Pierre-Antoine pour cet article très complet.

    Selon moi, la meilleure solution pour trouver un grossiste qui pratique de dropshipping, c’est de faire une liste des fournisseurs avec lesquels on aimerait travailler et de les contacter en direct pour leur proposer de travailler avec ce fonctionnement.

    Cela permet de bien choisir ses fournisseurs tout en créant une véritable relation client-fournisseur, qui sera un vrai plus tout au long de la vie du contrat qui unira les deux partis.

    Cela demande un temps certain mais cela vaut vraiment le coup plutôt que de payer des peudos sites qui proposent des listes de fournisseurs totalement sur-exploités et souvent de mauvaise qualité.

    Sébastien

  • Jean luc
    15/12/2015 à 18:37

    Bonjour,

    Article très intéressant, on y apprend beaucoup de choses.
    Ma question concerne les plateformes de Dropshipping qui nous sont proposées exemple: « Ecopresto » qui m’a l’air assez fiable (Française) ce qui rassure en cas de soucis ( SAV, Suivi, accompagnements ect..).

    Que pouvez vous me dire sur ces plateformes ?

    Cdlt