Pierre-Antoine Levesque : Comment obtenir 24 backlinks avec une seule infographie

Comment j’ai obtenu 24 backlinks de qualité avec cette infographie

Comment fait-on pour obtenir des liens entrants de manière naturelle?

Si vous avez déjà cherché des réponses à cette question, ce que vous avez trouvé ressemble probablement à ceci :

Vous devez publier du contenu de qualité, le partager sur vos réseaux sociaux, puis laisser les autres sites vous découvrir.

Vous devez publier fréquemment et régulièrement pour augmenter vos chances d’obtenir des liens.

Autrement dit, vous publiez et vous priez pour que ça marche.

J’espère ne pas être celui qui vous l’apprend, mais ce n’est pas tout à fait comme ça que ça fonctionne malheureusement.

La bonne nouvelle est qu’il existe des techniques SEO beaucoup plus efficace pour améliorer son référencement et je m’apprête justement à vous en montrer une qui m’a permis d’obtenir 24 backlinks en 1 mois, dont un sur un site de grande notoriété avec un DA (Domain Authority) de SEO MOZ de 95.

Je vous dévoile ce lien plus bas.

Pour fin de comparaison, le backlink que j’ai obtenu sur le site de la Maison-Blanche avec la technique des backlinks présidentiels a un DA de 96.

Le plus intéressant est qu’il s’agit cette fois d’une technique SEO White-Hat et donc sans risque de recevoir une pénalité de Google.

Quelle est la méthode?

La méthode consiste à concevoir une infographie et à l’offrir en cadeau à d’autres blogueurs avec en prime un petit article de 200-300 mots pour introduire ou résumer l’infographie.

On prend soin d’inclure un lien contextuel vers son site quelque part dans l’article et on obtient ainsi un lien lors de sa publication.

Ce n’est pas plus compliqué.

Ce n’est rien de complètement nouveau non plus car les infographies sont courantes et populaires dans le webmarketing depuis plusieurs années déjà.

Pourtant, peu de gens utilisent cette technique.

Pour tout vous dire, j’arrive un peu à les comprendre car pour que la méthode fonctionne bien il y a une bonne dose de planification qui est nécessaire et l’exécution peut exiger beaucoup de temps.

Évidemment, je ne vous abandonne pas là. Je vais au contraire vous montrer étape par étape dans un moment comment j’ai fait afin que vous aussi puissiez le faire pour votre site.

Des preuves avant tout

Voici d’abord l’infographie que j’ai utilisée pour cette campagne de netlinking :

création infographie - e-commerce en france

Et voici le fameux lien sur un domaine DA95 dont je vous parlais plus haut :

https://www.prestashop.com/blog/fr/e-commerce-francais-chiffres-encourageants/

Note : Le lien pointe vers mon ancien nom de domaine (strategemarketingweb.com) et redirige en 301 vers palevesque.com. J’ai fait ce changement pour des raisons de branding, donc rien à voir avec le référencement naturel.

J’en ai obtenu 24 semblables à celui-ci jusqu’à présent et je sais qu’il y en a quelques autres qui seront publiés dans les semaines à venir.

Évidemment, les autres backlinks obtenus ne se comparent pas à celui sur le site de Prestashop étant donné que ce genre d’opportunités est très rare, mais il y en a au moins la moitié qui sont dans le range DA30 à DA70.

ATTENTION: Améliorez votre référencement avec un lien dofollow sur ce site de grande notoriété en moins de 4 minutes.

On parle donc de liens d’une grande valeur pour le SEO.

Cet article se poursuit plus bas...


Livre blanc gratuit

Je vous invite à télécharger gratuitement mon dernier livre blanc dans lequel je réponds aux 26 questions les plus fréquemment posées lorsque l'on commence à alimenter un blog d'entreprise. Cliquez ici pour le recevoir.


Comment obtenir un maximum de backlinks

Pour bien réussir une telle campagne de création de liens entrants, la planification est tout aussi importante que l’exécution avec cette méthode.

La planification

Pour réussir votre planification, il vous faut :

  • un sujet que vous savez être d’intérêt pour les blogueurs à qui vous allez offrir votre infographie
  • une ou des sources de données que les gens ne remettront pas en doute
  • un visuel de haute qualité

Le premier point est celui que les gens semblent oublier le plus souvent.

Il est facile de tomber dans le piège de choisir son sujet en fonction de ce que l’on aime ou en fonction de ce que son audience a envie de lire.

Mais la première personne à qui votre contenu doit plaire est celui ou celle qui prendra la décision de le publier ou non sur son site.

C’est donc en fonction de cette personne qu’il faut déterminer le sujet de son infographie lorsque l’on créé du contenu dans le but d’obtenir des backlinks.

En plus, c’est relativement facile à faire.

Vous allez sur les blogs où vous aimeriez obtenir un backlink et vous regardez de quoi parlent les derniers articles qu’ils ont publiés.

Bien souvent vous n’avez même pas besoin de lire les articles, juste avec les titres on peut souvent connaître les sujets qu’ils aiment.

Faites rapidement le tour des blogs de votre industrie de cette façon et prenez en note les sujets qui reviennent fréquemment.

Vous choisirez ensuite un de ces sujets pour faire votre infographie.

Ensuite, il vous faut trouver une source de données. Il est préférable d’avoir une source de données officielles.

Dans mon cas, j’ai pris mes données sur le site de la Fédération e-commerce et vente à distance (FEVAD) qui est un organisme ayant pour vocation de fédérer l’ensemble des acteurs du e-commerce et de la vente à distance en France.

Si vous ne trouvez aucune source officielle aussi complète, vous pouvez prendre vos statistiques à différents endroits. En autant que vous les inscriviez tous en référence dans le bas de votre infographie tout est correct.

Une fois que vous avez votre sujet et vos données, il vous faudra créer cette infographie.

La création d’une infographie par un professionnel du design vous coûtera généralement entre 600 et 4 000 €. Ça dépend beaucoup de la qualité recherchée et du nombre de statistiques à y inclure.

Dans le cas de mon infographie sur le commerce électronique en France, j’ai choisi de la faire moi-même en essayant le logiciel d’infographie en ligne easelly.

Le coût est de 3 $ par mois, mais vous devez payer immédiatement pour 12 mois, donc 36 $.

J’ai pu obtenir un résultat de qualité satisfaisante à peu de frais, mais pour être honnête je ne suis pas certain que je vais le refaire moi-même. Voici mes raisons :

  • J’y ai passé 3 ou 4 soirées entières.
  • Je n’ai pas aimé faire ça.
  • L’outil se comportait parfois de manière étrange lorsque l’infographie est devenue trop longue. Je perdais le contrôle sur le positionnement des éléments par exemple.
  • La qualité est satisfaisante, mais pas incroyable. Par exemple, je n’ai pu utiliser que des icônes génériques. Il n’y a aucune personnalisation.

Les infographies peuvent être assez coûteuses (ou nécessiter beaucoup de patience pour les créer), mais vous ne pouvez pas couper dans la qualité.

À la prochaine étape, je vais vous montre comment vous y prendre pour en faire la promotion de manière efficace.

L’exécution

Si vous avez suivi toutes les étapes de la planification, vous avez normalement entre les mains une infographie qui a toutes les caractéristiques requises pour vous permettre d’obtenir de bons liens.

La meilleure façon de faire la promotion de votre infographie est de faire exactement l’inverse des judicieux conseils que vous avez surement vous aussi l’habitude de voir sur internet.

Vous savez… tout ce qui ressemble à l’approche « Publiez et priez ».

Vous vous rappelez que je vous ai conseillé de choisir le sujet de l’infographie en fonction de ce que les blogueurs de votre industrie aiment?

La raison à cela est que ces gens sont maintenant votre cible.

C’est eux qui doivent voir et aimer votre infographie car ils ont le pouvoir de créer des liens entrants vers votre site.

Au lieu de simplement publier votre infographie sur votre blog et d’espérer que ces gens la voient. Ne serait-il pas plus efficace de remonter à la source en s’adressant directement à eux?

L’approche que j’ai utilisée est simple, mais exigeante.

Il s’agit de contacter tous ces blogueurs un par un via le formulaire de contact de leur site, par courriel ou encore grâce aux réseaux sociaux.

Et si vous pensez que vous pouvez envoyer le même message générique à tous ces gens, oubliez ça!

Ils vont s’en rendre compte rapidement et votre taux de conversion (nombre de liens obtenus / nombre de prises de contact) va en souffrir.

Vous vous nuirez également sur le long terme car ces gens ne vous aimeront pas. Beaucoup ne seront peut-être pas intéressés par votre infographie, mais pourraient bien l’être par vos futurs articles. Vous devez donc bien traiter ces gens quand vous les contactez afin de ne pas vous fermer de portes.

Je pense que pour un maximum d’efficacité, il faut rédiger un message d’approche spécialement conçu pour chaque cible.

Appelez la personne par son prénom au lieu de simplement dire bonjour est un minimum. Vous pouvez également faire référence à l’un de ses articles dans votre message et vous pouvez même la laisser savoir que vous la suivez sur Twitter (à condition que ce soit vrai évidemment).

Toutefois, c’est parfois long, j’en conviens.

Voici donc 2 approches plus génériques qui ne demandent qu’un minimum de personnalisation et qui fonctionnent assez bien :

Approche 1

Vous contactez le blogueur et lui donnez un lien vers votre infographie pour qu’il puisse la voir.

Puis, vous ajoutez que s’il croit qu’il s’agit d’un sujet pouvant intéresser son audience, vous seriez heureux de pouvoir lui rédiger un petit article de 200-300 mots pour introduire ou résumer l’infographie pour une éventuelle publication sur son site.

Cette approche est celle qui fonctionne le mieux car vous lui rendez la vie extrêmement facile. Il n’aura absolument rien à faire, sinon que de copier-coller votre article dans son CMS et d’uploader votre image.

S’il accepte vous vous dépêchez ensuite à rédiger votre article et à lui envoyer. Plus le temps passe, plus son enthousiasme risque de diminuer et vous risquez de perdre l’opportunité.

Remarquez bien que nous ne lui avons rien demandé. Au contraire, nous lui offrons quelque chose d’intéressant pour son blog et lui.

Il n’est même pas nécessaire de parler du lien que vous souhaitez obtenir. Vous vous occuperez d’inclure le lien vous-même dans l’article que vous rédigerez.

Approche 2

Vous contactez le blogueur et lui donnez un lien vers votre infographie pour qu’il puisse la voir. Puis vous lui demandez simplement ce qu’il en pense ou toute autre question ou commentaire pertinent.

Cette approche nécessite beaucoup moins d’effort de votre part, mais elle fonctionne un peu moins bien car nous ne fournissons pas d’incitatif à la publication.

Par contre, nous accomplissons tout de même quelque chose de très important : nous mettons l’infographie devant les personnes ayant le pouvoir de créer des liens.

En terminant

Comme vous pouvez le voir, référencer son site internet avec des liens entrants de qualité et en utilisant des méthodes qui ne vont pas à l’encontre des lignes directrices de Google nécessite beaucoup de temps et d’énergie.

Mais c’est bien faisable!

Avez-vous déjà obtenu des liens en utilisant une approche semblable? Sinon, comptez-vous l’essayer?

Un coup de main pour votre référencement ?

Si vous voulez progresser dans les résultats de recherche de Google, mais n’avez pas le temps de faire le travail vous-mêmes, je vous invite à me contacter pour découvrir comment je peux vous aider avec votre SEO.

signature pierre-antoine levesque

offre seo netlinking- pierre-antoine levesque

Partager

Depuis 2015, j’aide des entreprises québécoises, françaises et suisses de toutes tailles à développer leur présence en ligne et à atteindre leurs objectifs marketing sur le web.

18 commentaires
  • Nathan
    27/06/2016 à 11:10

    Merci Pierre-Antoine !
    Je me mets tout de suite à la création d’une splendide infographie sur la Réalité Virtuelle…

  • Nicolas
    01/05/2016 à 05:35

    Bonjour Pierre Antoine.

    Ça donne des idées! 😉

    J’ai juste un peu de mal à comprendre comment tu as pu générer autant de backlinks avec une seule infographie. J’imaginais que cette technique ne pouvait fonctionner qu’en respectant le principe: 1 infographie pour 1 cible. Plusieurs blogueurs accepteraient une seule et même ressource? Sont-ils conscients qu’ils ne disposeront pas d’une ressource exclusive?

    Merci pour cette ressource intéressante!
    Nicolas

  • J.P
    03/01/2016 à 13:52

    J’avoue que je reste bouche bée sur la méthode que tu as utilisé, certes c’est chronophage mais cela porte ses fruits. Le fait d’avoir un lien via Prestashop est également une aubaine, en tous cas les backlinks sont au rendez-vous.

  • Alice
    16/07/2015 à 10:47

    Excellent article ! La technique est très judicieuse (chapeau pour avoir été relayé par le blog de Prestashop !). Ça ne marche malheureusement pas à tous les coups mais cela vaut le coup d’être tenté. Nombreux sont les outils qui permettent de réaliser de belles infographies gratuitement. Pourquoi s’en priver ?

  • Stéphane
    10/07/2015 à 08:43

    Je dois dire que c’est une stratégie qui fonctionne plutôt bien mais qui tout de même, demande beaucoup de temps et d’effort. J’ai remarqué un tendance dans les infographies ces derniers mois. Il semblerait que les schémas à arbres décisionnels sont les plus partagés. Souvenez-vous des sujets sur le processus de demande de droit à l’oubli à Google, sur le processus de nettoyage de lien, sur la compatibilité mobile, sur le netlinking, sur les pénalités manuelles ou algorithmiques de Google etc. Les infographies se propageaient comme une traîné de poudre.

  • Romain
    10/07/2015 à 04:19

    Hello,

    Effectivement très bonne méthode, au final, c’est simplement un push bien fait et bien maitrisé, mais il faut prendre le temps de le faire. Aujourd’hui, encore beaucoup de personnes font une info et la laisse sur les RS divaguer sans aucun contrôle.

    En tout cas, vraiment sympa ton article 😉

    Romain,

  • Webaxis
    09/07/2015 à 14:55

    Excellente technique qui visiblement porte plus que ses fruits, et surtout merci pour le détail de la méthode, il n’y a plus qu’à ! Effectivement c’est chronophage mais les retours en backlinks sont là et en valent bien l’effort. Reussir ca une fois par mois suffirait à pas mal de business !