Pierre-Antoine Levesque : vendre sur Amazon, ça vaut la peine ?

Étude de cas : Vendre sur Amazon, ça vaut la peine ou pas ?

Nous accueillons aujourd’hui Paul Faure pour le tout premier article invité du blog.

Paul connait depuis quelques mois un succès enviable avec Amazon FBA et nous offre un retour d’expérience qui vous donnera sans doute envie d’approfondir vos connaissances sur cette méthode de vente en ligne.

Je lui cède donc la parole.


J’ai 22 ans et j’ai la chance d’être complètement indépendant et d’avoir pu adopter le mode de vie digital nomad.

Après m’être créé de solides revenus dans les sites de niche, une SAAS et du dropshipping je me suis lancé dans un nouveau type de business.

Vous en avez peut-être entendu parler par-ci par-là : Amazon FBA.

Ce nouveau modèle rencontre un énorme succès aux Etats-Unis.

Cet article vous éclairera sur ce qu’est Amazon FBA si cela ne vous dit rien.

J’ai entendu parler d’Amazon FBA en Avril 2015. Le 1er Août mon stock est arrivé dans l’entrepôt Amazon. Le 1er Août j’ai aussi réalisé ma première vente.

vendre sur amazon fba

C’est toujours les premières victoires qui comptent le plus. La premier clic sur adsense, le premier abonné à la newsletter, la première vente sur Amazon.

Je vous laisse considérer la chose. Août, Septembre, Octobre, Novembre, Décembre. Cela fait 5 mois. En novembre j’ai totalisé 8400 € de bénéfice, chiffre qui devrait doubler en Décembre, Noël oblige. Ces chiffres m’impressionnent moi-même.

ATTENTION: J'ai répertorié pour vous 4 autres études de cas Amazon FBA très intéressantes qui vous aideront à bien démarrer.

Amazon FBA est un business démultiplié dans son potentiel grâce à :

  1. La visibilité de la marketplace Amazon
  2. Le service logistique d’Amazon

Si Amazon permet de démultiplier votre succès, 0 x 0 fait toujours 0.


Vous pouvez augmenter massivement le trafic de Google sur votre site.

Rédaction d’articles de blog qui génèrent du trafic sur Google
Backlinks français sur des magazines et blogs de qualité


Mon premier blocage a été de trouver un produit. Comment savoir si un produit va fonctionner ?

N’étant pas spécialement créatif j’ai décidé d’avoir une approche très terre à terre pour trouver mon produit. J’ai essayé de me rappeler tous mes récents achats qui m’avaient déçu.

Je me suis ensuite rendu sur alibaba (site où se trouvent tous les fournisseurs chinois, et où sont listés leurs produits) en cherchant ce produit, pour voir s’il y en avait de meilleures versions.

Une de ses versions m’a beaucoup plu, sauf qu’elle était :

  1. Déjà en vente sur Amazon
  2. Vendu par un gros poisson, qui fait donc venir son stock par bateau alors que moi pour une petite quantité j’aurais à le faire venir par avion.

Pour faire claire j’aurais à battre un compétiteur déjà bien installé, et qui pourra toujours me battre sur les prix.

Dépité, voici comment mon aventure Amazon FBA aurait pu se terminer.

J’oublie Amazon FBA pendant quelques jours, je rationalisais mon échec en me disant que de toute façon ça aurait jamais pu marcher, Amazon FBA c’est du bidon.

Je reçois alors un message skype du fournisseur du modèle original, qui m’en propose un autre à la place. C’était le petit coup de pouce dont j’avais besoin.

Mon produit est électronique. Tous les auteurs de blog Américains qui traitent d’Amazon FBA déconseillent vivement de faire dans l’électronique.

La raison étant qu’il y a plus de risque de défaut, de casse, de retour. Et c’est assez vrai. SAUF que ma plus-value par rapport à un vendeur lambda est mon service client.

J’ai ainsi eu près de 100 retours (mes marges sont calculées pour), et pas un seul avis négatif.

Aller au plus facile est rarement la solution. Tout le monde va au plus facile. Et là où il y a tout le monde = petites marges.

50 unités sont commandées pour un investissement initial de :

  • 350€ d’inventaire
  • 175€ de livraison
  • 114€ de douanes
  • 65€ de PPC (le adwords d’Amazon)

Soit un grand total de 704€. Que je pensais très probablement perdre.

Les premiers jours se déroulent bien, 1 à 3 ventes par jour.

Amazon FBA - rapport de vente

mon tout premier retrait

Puis catastrophe, la machine s’emballe et je me mets à vendre 5-10 par jour. J’en recommande immédiatement 100 à mon fournisseur, sauf qu’ils en ont plus en stock et qu’il faudra 3 jours de plus.

Ajouter à ça que je choisis (bêtement) UPS qui a tendance à mettre 15 jours pour livrer mon stock.

Je me retrouve donc en rupture de stock pendant près de 15 jours, en sachant très bien que si je ne l’étais pas je pourrais gagner environ 80€ par jour. Frustrant.

Si vous commencez à voir que votre produit a un peu de traction, recommandez immédiatement. Et choisissez la livraison rapide DHL.

Mais en réalité le test le plus important n’est pas celui des ventes, c’est celui des avis.

Les avis sont rois sur Amazon

les avis sur amazon

Les avis sont rois sur Amazon Cliquez pour tweeter

Si vous avez une moyenne de 3 étoiles vous ne pourrez pas réussir sur Amazon, à moins de totalement brider votre prix et récupérer des marges microscopiques.

J’ai dès le début mis l’accent sur le service client, en m’enquérant systématiquement sur ce que les clients pensaient du produit.

Mon premier produit a désormais près de 100 avis, pas un seul à 1 étoile, et 1 à 2 étoiles (et encore c’était une histoire de compatibilité et le client a dit qu’il trouvait quand même le produit bien…)
Si je dois hiérarchiser les raisons de mon succès Amazon FBA :

  1. Le service client
  2. Le copywriting de l’annonce
  3. La chance
  4. Le référencement (organique et PPC)

Le copywriting est le deuxième levier, après le service client, dont vous disposez.

La plupart des fiches produits sont totalement bâclées.

Sur la votre vous avez l’opportunité de mettre des belles photos et de travailler un véritable argumentaire de vente.

Pour la chance, je vous en souhaite, c’est tout ce que je peux faire.

Le 4éme levier est le référencement. La plupart des vendeurs sur Amazon ne sont pas français. Ils ne savent donc pas quels sont les bons mots clés.

Que ce soit pour les placer dans leur fiche produit, mais encore plus pour utiliser dans le PPC (pay per click d’Amazon). Mes campagnes PPC sont incroyablement rentables.

Pour vous donner une idée, mes marges tournent autour de 30-40%, cela dépend du produit. Et voici le genre de campagnes que je fais tourner :

publicité au clic sur Amazon

En clair j’ai dépensé 78€ pour 1291€ de chiffre d’affaire, soit environ 450€ de bénéfices.
Le coût par clic est très faible parce que la majorité des vendeurs étant étrangers ils n’osent pas s’y aventurer, autant en profiter !

ATTENTION: J'ai répertorié pour vous 4 autres études de cas Amazon FBA très intéressantes qui vous aideront à bien démarrer.

Début Septembre j’avais un produit qui se vendait bien, qui me rapportait en moyenne 80€ par jour soit 2400€ par mois. Ce qui n’est pas mal du tout, surtout que je pouvais le laisser en auto-pilote.

Mais je sentais que je tenais quelque chose, vient alors la phase d’expansion. Il y a 2 manières d’élargir son business :

1 – Vendre son produit sur plus de canaux

C’est ce que j’ai très rapidement fait. Je tenais un bon produit, et Amazon propose d’expédier à un tierce les colis pour vous. Je me suis donc rapidement enregistré sur eBay, Cdiscount, Rueducommerce et autre.

Toutes ces plateformes représentent environ 15% de mes ventes à l’heure actuelle. Pas incroyable mais toujours ça de gagné.

2 – Lancer de nouveaux produits

Là c’est une autre paire de manche. Vient la question cruciale :

Etait-ce simplement un coup de chance ou est-ce que je peux avoir le même type de succès avec d’autres produits ?

Je lance alors 3 nouveaux produits simultanément. 1 sera un échec, celui en lequel je croyais le plus. Les 2 outsiders auront, eux, un succès comparable au premier produit.

Je tenais alors une méthode.


Alors que pensez-vous de l’expérience de Paul sur Amazon ?

Avez-vous déjà tenté l’expérience ?

signature pierre-antoine levesque

Partager

Depuis 2015, j’aide des entreprises québécoises, françaises et suisses de toutes tailles à développer leur présence en ligne et à atteindre leurs objectifs marketing sur le web.

1 commentaire
  • Haigneré Alex
    02/03/2016 à 09:56

    Merci pour ce retour d’experience intéressant surtout lorsque je viens juste de créer mon compte pro chez Amazon ainsi que mon statut d’auto-entrepreneur. Ça donne de l’espoir !!
    Il me faut juste trouver le produit qui intéressera les clients …